Impression personnalisée

Sélectionnez les paragraphes que vous désirez imprimer

Pratique-Consommation

Poêle ou cheminée : êtes-vous bien assuré ?

Roxane Delamare, experte assurance chez AcommeAssure.com, vous éclaire régulièrement sur un sujet d'assurance. Ce mois-ci, elle fait le point sur les poêles, inserts, cheminées... et vos obligations envers l'assureur.

Une belle flambée, c'est doublement chaleureux en hiver. Mais, attention ! Les équipements qui multiplient le risque d'incendie doivent faire l'objet de précautions particulières pour votre assurance habitation. Voici 3 conseils pour être bien indemnisé dans toutes les situations.

Déclarez votre équipement à l'assureur

Les cheminées et les poêles à bois sont couverts par la garantie incendie de votre assurance habitation. Cette garantie, obligatoire, est présente dans tous les contrats d'assurance. Elle protège les biens qui se trouvent dans votre logement lors de l'incendie ainsi que le bâtiment, comme vos objets de valeur mais dans la limite du montant fixé au contrat.

La garantie de responsabilité civile couvre, quant à elle, les dommages causés aux autres, par exemple, si l'incendie se propage chez vos voisins. Votre assurance peut aussi prévoir des services complémentaires, comme la prise en charge des frais de relogement ou la perte de loyers. Attention, pour que ces garanties fonctionnent si l'incendie est causé par un poêle ou une cheminée, vous devez impérativement déclarer l'existence de ces équipements à votre assureur. La démarche vous coûtera un léger surcoût d'assurance, de l'ordre de 5 euros par an. Si vous ne l'avez pas faite, l'assureur peut refuser ou minorer votre indemnisation.

Ramonez régulièrement le conduit

Les cheminées et inserts doivent être généralement ramonés deux fois par an, dont une fois durant l'hiver. Cette obligation est fixée par le Règlement sanitaire départemental type de votre lieu de résidence. Selon la région, le coût du ramonage varie entre 50 et 75 euros. Vous devez garder votre certificat de ramonage pendant deux ans. L'entretien doit être effectué par l'utilisateur de la cheminée. Si vous êtes locataire, le ramonage est une charge locative qui vous incombe. Si vous êtes propriétaire bailleur, vous pouvez demander à vos locataires de vous fournir une copie du certificat de ramonage. En cas d'incendie, l'assureur peut vous demander de produire un certificat attestant qu'un professionnel a ramoné votre cheminée. À défaut, votre indemnisation peut être fortement diminuée ou refusée, selon ce qui est prévu dans votre contrat.

Installation par un pro

Une installation professionnelle est moins susceptible de causer un incendie qu'une installation d'amateur. Les assurances peuvent donc vous obliger à faire installer votre poêle par un professionnel. Elles peuvent aussi vous y inciter en proposant des tarifs un peu plus attractifs dans ce cas.

Parution: 01/2017
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Groupe Revue Fiduciaire 2017. Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.