Impression personnalisée

Sélectionnez les paragraphes que vous désirez imprimer

Pratique-Consommation

Pour vos courts séjours de vacances

week-end, pont : Gîte ou chambre d'hôtes ?

Si vous n'avez pas envie de vous embarrasser des tâches ménagères, la chambre d'hôtes moins impersonnelle qu'un hôtel est un bon plan pour un week-end. Au-delà, ou en famille, il peut être plus économique de louer un gîte.

On aime ou on n'aime pas... Contrairement au gîte, comportant chambres, cuisine et sanitaires indépendants de l'habitation du loueur, en choisissant de réserver une chambre d'hôtes, vous serez logé chez des particuliers qui ont spécialement aménagé une partie de leur maison pour pouvoir recevoir des voyageurs de passage. Proximité et contact personnalisé sont la marque de cette forme d'hébergement.

Louer une chambre d'hôte

D'après le code du tourisme, les chambres d'hôtes sont des " chambres meublées situées chez l'habitant en vue d'accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations " (art. L.324-3). Ces prestations comprennent, au minimum, le petit-déjeuner et un service hôtelier (les lits sont faits et le linge de toilette fourni. Pas de ménage à faire en repartant).

Accueilli chez l'habitant

Les chambres (de 1 à 5 maximum par maison) se situent soit dans la résidence principale du propriétaire, soit dans une dépendance située dans la même propriété. Chacune doit être en conformité avec la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité. Vous devez également avoir accès à une salle de bains (ou une salle d'eau) et à des w.-c., " que la loi n'impose pas, même si c'est souvent le cas, comme devant être obligatoirement privatifs. Il peut ainsi encore arriver que les personnes hébergées doivent se partager les sanitaires. Le client doit en être informé avant de réserver ", précise Caroline Kyberd, rédactrice en chef d'Accueillir Magazine. Certains propriétaires peuvent avoir opté pour des prestations supplémentaires, comme une piscine, un spa, un court de tennis,....

Plus contraignant que l'hôtel, mais aussi plus "sympa"

Même si vos hôtes habitent sur place, " ils ne sont pas, comme dans un hôtel, à votre disposition 24 heures/24. Il est ainsi important de vous mettre d'accord avec les propriétaires sur l'heure d'arrivée et sur celle de votre départ. Il y a souvent possibilité d'aménager ces horaires. Par exemple, si vous avez du retard ou si vous devez partir très tôt " précise Caroline Kyberd. Généralement, les gérants de chambres d'hôtes sont plutôt arrangeants. Ainsi, Martine, une cliente en chambre d'hôtes, qui devait se rendre sur les lieux d'un concours à 7 h 30 du matin en a fait part aux propriétaires qui, gentiment, ont avancé l'heure du petit-déjeuner à 6 h 30 pour elle.

Même si l'entretien des chambres est assuré quotidiennement, les draps ne seront pas forcément changés tous les jours si vous restez plusieurs nuits.

" L'avantage de ce type de logement, explique Caroline Kyberd, c'est que la plupart des hôtes se feront une joie de vous aider à découvrir leur région, en vous indiquant les diverses visites à faire aux alentours, les sentiers à parcourir, où goûter d'excellents produits régionaux, les activités qu'il est possible de pratiquer... En vous conseillant judicieusement afin d'éviter les pièges à touristes ".

En option, la table d'hôtes

En complément de la chambre (et du petit-déjeuner), le propriétaire (35 % des loueurs le font) peut proposer l'option " table d'hôtes ". Cela vous permet de partager, avec les autres résidents - et parfois vos hôtes eux-mêmes -, un repas familial ou gastronomique, généralement le dîner. " Il est impératif de préciser, lors de la réservation ou de votre arrivée, à votre hôte, si vous souhaitez profiter de cette prestation, car vous n'êtes pas au restaurant. Si c'est le cas, respectez les horaires de service indiqués ", souligne Caroline Kyberd ; par ailleurs, il n'y a pas de plats à la carte mais un menu unique.

À noter : La table d'hôtes est strictement réservée aux hôtes qui séjournent dans les chambres. Elle ne peut pas leur être imposée.

Des tarifs assez élevés mais des prestations en rapport

En 2015, le tarif moyen d'une nuit en chambre d'hôtes s'établissait à 86 € pour deux personnes en haute saison, petit-déjeuner inclus (selon www.accueillir-magazine.com). " À la différence de l'hôtel où le petit-déjeuner est en supplément, le prix de la nuitée en chambre d'hôte l'inclus obligatoirement ", indique Caroline Kyberd, pour relativiser ce prix moyen assez élevé pour une simple chambre.

Et puis les prix pratiqués varient fortement selon le cadre, le niveau de confort, la région, les prestations proposées (la présence d'une piscine compte beaucoup). Pour donner une fourchette de prix, on trouve des chambres allant de 40 € à 150 €, voire 250 € la nuit (petit-déjeuner compris). Il existe parfois des remises pour les séjours de plusieurs nuits ou en basse saison. À vous de négocier ! Côté table : le prix moyen d'un repas est de 24 € par personne.

Louer un gîte

Le gîte est un logement indépendant, loué meublé et tout équipé (généralement à la semaine) dans lequel vous allez pouvoir résider en toute autonomie pendant la durée de votre séjour. Les propriétaires ne sont même pas obligés de vous accueillir eux-mêmes et peuvent très bien déléguer votre accueil à une personne de confiance ou à une agence immobilière (si le bien est loué par ce biais). En fait, vous n'aurez de contact avec eux (ou leur représentant) que deux fois au cours de votre séjour : à votre arrivée et à votre départ. Bien sûr, en cas de problème, vous aurez les coordonnées d'une personne à contacter.

Contrairement aux chambres d'hôtes, le loueur de gîte n'est pas obligé de fournir le linge de maison (draps, serviettes de toilette, torchons). Toutefois, il peut vous proposer ce service moyennant le règlement d'un supplément. Il en va de même pour le ménage que vous serez (sauf indication contraire dans le contrat de location) tenu d'assurer en repartant, à moins de payer en plus l'option " forfait ménage ". Il est donc important de bien vérifier ce que le prix de la location comprend.

À savoir : Les gîtes haut de gamme incluent souvent dans leurs tarifs la fourniture du linge de maison et la prestation " ménage ".

Niveau de confort : du basique au luxe

Le meilleur pouvant côtoyer le pire, il est conseillé – sauf à pouvoir visiter avant de réserver ou avoir un retour positif par le bouche-à-oreille - de vous tourner vers les gîtes qui ont choisi de s'affilier à un label (près de 50 % des propriétaires l'ont fait). Exemple de label le plus connu : les Gîtes de France® mais il y en a aussi d'autres (voir encadré). " C'est une promesse de qualité globale – soigneusement contrôlée à tous niveaux par nos experts lors d'une visite approfondie des lieux- dès l'entrée de gamme, avec un niveau de confort qui ira crescendo en fonction du nombre d'épis attribués (de 1 à 5). Ce label sécurise également le séjour des clients dès la réservation en leur assurant que le logement existe bel et bien et que l'intégralité des prestations décrites dans l'annonce sont conformes à la réalité " explique Fabien Desmaux, Responsable du Développement et de la Qualité de Gîtes de France.

En moyenne, comptez autour de 500 € par semaine

Le prix moyen pour une location d'une semaine en gîte labélisé " Gîtes de France® " - tous niveaux de classement confondus - est de 462 € pour 5 personnes. Il varie selon le type de logement (les maisons individuelles étant plus chères), les régions, le niveau de confort et les prestations fournies ainsi que la capacité d'accueil (de 2 à 15 personnes). Le coût moyen de la semaine de location varie de 305 € pour un gîte classé 1 épi à 1 379 € pour un 5 épis.

Pour plus de renseignements

Voici les principaux labels pour trouver un gîte ou une chambre chez l'habitant :

Gîtes de France® : tél. : 0826 10 44 44 (7 j/7 de 9 h à 21 h ; 0,18 €/min) ;

www.gites-de-france.com ;

Clévacances : www.clevacances.com ;

Fleurs de soleil : tél. : 09 51 67 79 80, www.fleursdesoleil.fr ;

Accueil paysan : tél. : 04 76 43 44 83, www.accueil-paysan.com ;

Bienvenue au Château : tél. : 02 99 83 26 26, www.bienvenueauchateau.com.

Comment faire son choix parmi toutes les annonces ?

En tapant " chambres d'hôtes " ou " gîtes " sur votre moteur de recherche Internet, vous allez voir s'afficher une multitude de pages en réponse à votre requête. Difficile, dans ces conditions, de vous y retrouver. D'autant que ce qui est décrit dans les petites annonces n'engage que leurs auteurs ; et les supports (sites Internet spécialisés, annuaires, catalogues) ne proposent généralement qu'une mise en relation sans contrôler ni l'exactitude du texte édité ni la qualité des hébergements sur place ni même si le logement existe bel et bien !

Faute de vous être fait conseiller une adresse particulière, vous pouvez faire votre tri en regardant les avis des clients sur les sites certifiés de location comme Booking.com ou sur le site de TripAdvisor qui note aussi les hébergements (chambres d'hôtes, locations) autres que les hôtels. Ou, encore, vous pouvez consulter les sites des labels auprès desquels se sont affiliés les propriétaires de chambres d'hôtes ou de gîtes (gites-de-France.com, clevacances.com).

Outre la véracité et l'exhaustivité des descriptifs des hébergements, ces labels présentent l'avantage de vous garantir un certain nombre de prestations et des normes de confort minimales (selon le niveau de classement) puisqu'ils imposent, à ceux qui veulent les rejoindre, le respect d'un cahier des charges et d'une charte de qualité spécifiques. Et même une fois labellisés, les hébergements font l'objet d'un contrôle régulier ou inopiné (en cas d'alerte quant à la qualité de la prestation) assuré par les équipes du label. En outre, un " service après-vente " vous garantit qu'en cas de problème, il y aura un interlocuteur pour vous conseiller et vous assister dans vos démarches.

Parution: 05/2017
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Groupe Revue Fiduciaire 2017. Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.