Impression personnalisée

Sélectionnez les paragraphes que vous désirez imprimer

Patrimoine-Argent

Moyens de paiement

Carte bancaire avalée au distributeur, que faire ?

Votre carte ne vous a pas été rendue par le distributeur alors que vous faisiez un retrait d'espèces ? Quelles en sont les causes et que faire ?

Une carte bancaire permet d'effectuer (7 j/7, 24 h/24) des retraits d'espèces, dans la limite d'un plafond, dans des Distributeurs Automatiques de Billets (DAB). Le montant du retrait est alors immédiatement débité du compte dont dépend la carte. Mais il arrive que la machine vous piège.

Un dimanche d'avril, alors qu'il désire retirer des espèces dans un distributeur de billets, la carte de Thomas G. est avalée par la machine. Il n'a aucune idée de la raison pour laquelle sa carte bancaire a ainsi été retenue. Et impossible d'entrer pour en savoir la cause et récupérer sa carte puisque l'agence est fermée !

Quelles sont les démarches à accomplir si vous étiez confronté à une semblable mésaventure ?

Pour quelles raisons votre carte a-t-elle été " avalée " ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer la non-restitution d'une carte bancaire par un DAB :

• Vous avez tapé votre code confidentiel de façon erronée à trois reprises. " Bien que contrariante, cette capture automatique se veut en fait être une protection pour le titulaire de la carte afin d'éviter que celle-ci ne soit utilisée par une personne mal intentionnée ", indique Béatrice Durand, responsable du programme d'éducation financière les Clés de la Banque à la FBF (Fédération bancaire française).

• votre carte est arrivée à expiration et vous l'avez insérée dans le distributeur puis avez tapé votre code confidentiel. Le DAB va alors la conserver. Rapprochez-vous de votre banque pour connaître la disponibilité de votre nouvelle carte bancaire.

• Vous aviez mis votre carte en opposition (car vous l'aviez cru perdue ou volée) et vous avez tenté de l'utiliser à nouveau après l'avoir retrouvée.

• Vous avez dépassé le découvert autorisé par votre banque. Cette dernière a alors pu donner l'ordre que votre carte soit retenue lors d'une utilisation dans un DAB.

• Dysfonctionnement du distributeur, une situation peu fréquente, mais possible.

• Vous êtes victime d'une arnaque de type " collet Marseillais " ! " Il s'agit d'un petit dispositif en plastique installé dans la fente du distributeur, destiné à retenir la carte afin de faire croire à son titulaire qu'elle a été avalée", explique Olivier Gayraud, chargé de mission consommation à la CLCV (www.clcv.org). "Une fois que celui-ci s'est éloigné, les escrocs n'ont plus qu'à aller la récupérer ".

• Vous oubliez la carte... Cette raison se fait plus rare de nos jours. Il y a quelques années, si, une fois les billets obtenus, la personne attendait trop longtemps pour retirer sa carte après le retrait, celle-ci, par mesure de précaution, était capturée, la machine interprétant cette inaction comme un oubli. Aujourd'hui, si la carte oubliée est toujours " avalée ", " sur un DAB, c'est désormais moins fréquent puisque le distributeur ne donne les billets qu'après récupération de la carte, explique Béatrice Durand ; la carte peut toutefois encore être capturée à un GAB (Guichet automatique bancaire). En effet, une fois votre compte consulté ou votre chéquier commandé ou encore un RIB édité, vous pouvez tarder, voire oublier, de récupérer votre carte. La machine va alors, au bout de quelques secondes, la récupérer ".

Carte " avalée " par un distributeur relié à une agence bancaire

Si celle-ci est ouverte, entrez immédiatement signaler l'incident au guichet. Demandez quelle est la marche à suivre afin de pouvoir récupérer votre carte. La procédure de restitution risque de prendre beaucoup de temps. En effet, la banque doit d'abord envoyer la carte à sa direction régionale qui la transmettra ensuite à la direction régionale de la banque émettrice de la carte qui la fera enfin parvenir à votre agence. Pas évident pour certains de se passer aussi longtemps d'une carte bancaire. Vous pouvez alors faire opposition (c'est gratuit) et en demander une nouvelle à votre banque, surtout si vous avez souscrit une assurance moyens de paiement, prenant en charge les frais de réédition.

Attention ! Récupérer votre carte ne présente aucun intérêt si elle a été retenue par le DAB après une opposition ou parce qu'arrivée à expiration.

Carte " avalée " par un distributeur non rattaché (1) à une agence

Si vous ne pouvez pas récupérer votre carte ni prévenir d'agence, ne prenez aucun risque : mieux vaut faire opposition (c'est en général gratuit) et en faire éditer une nouvelle. " Il ne faut surtout pas sous-estimer le fait que l'on puisse être victime de fraudeurs", conseille Olivier Gayraud ; "et il vaut mieux faire une opposition 'par prudence' que risquer de voir apparaître des débits frauduleux sur son compte ".

Vérifiez si vous ne disposez pas d'une assurance moyens de paiement (si vous avez un package, elle est fréquemment incluse) qui prendra en charge le coût induit par la réédition de la carte.

(1) par exemple, DAB situé dans une gare, un supermarché, une galerie marchande, ...

Carte "avalée" dans un DAB à l'étranger: les solutions pour se faire dépanner

Votre carte bancaire a été retenue par un distributeur alors que vous retiriez des espèces lors d'un séjour à l'étranger. Dans un premier temps, agissez comme si vous étiez en France : si le distributeur est lié à une agence bancaire ouverte, essayez d'y récupérer votre carte. À défaut, faites opposition. Vous voilà alors sans carte pour pouvoir continuer à payer commerçants, restaurants, hôtels,... Très embêtant, mais des solutions existent pour vous permettre d'être dépanné par l'envoi d'espèces.

Le Mandat postal International permet de transférer jusqu'à 3 500 € (ou la somme équivalente en monnaie locale) dans 52 pays et territoires. Vous pourrez récupérer l'argent en présentant votre carte d'identité dans un bureau postal local du pays dans lequel vous vous trouvez. Le seul bémol : les délais d'acheminement sont assez longs (jusqu'à 10 jours suivant le pays). Pour les virements les plus urgents, La Poste a prévu une alternative : le mandat international express. Sous deux jours maximum, la même somme peut être envoyée vers une trentaine de pays.

Encore pas assez rapide ? Vous pouvez alors vous adresser à un organisme qui a fait du transfert d'argent à l'international sa spécialité. Ainsi, par exemple, MoneyGram ou Western Union offrent la possibilité de recevoir de l'argent instantanément. Il vous suffit de vous rendre dans une agence de la même enseigne, muni d'une pièce d'identité et du numéro de référence qui vous a été communiqué par la personne qui envoie l'argent, pour récupérer la somme ainsi transférée. Mais cette rapidité a un coût plus élevé que celui des mandats de La Poste.

Un conseil : dans un cas comme dans l'autre, avant de partir, localisez l'agence la plus proche de l'endroit de votre villégiature. Cela vous permettra d'éviter de paniquer si une telle mésaventure vous arrivait. Et surtout, gardez toujours un oeil sur votre carte !

Faire opposition à votre carte bancaire

Pour faire opposition, contactez votre agence. Si elle est fermée, vous pouvez appeler un centre d'opposition joignable 24 h/24, 7 j/7. Chaque banque a son propre centre d'opposition dont le numéro figure sur votre contrat ou au dos des tickets de retrait. Vous ne connaissez pas ce numéro ? Contactez alors le 0 892 705 705 (0,35 €/mn + coût d'un appel). Il s'agit d'un serveur vocal interbancaire (accessible tous les jours de la semaine, à n'importe quelle heure), valable quelle que soit votre banque, qui va vous orienter vers le centre dont vous dépendez. Lors de votre appel, il vous faudra communiquer le numéro de votre carte (16 chiffres) ainsi que sa date de validité. Une fois l'opposition prise en compte, un numéro d'enregistrement de votre opposition vous sera remis.

À noter : Si vous êtes à l'étranger, vous pouvez accéder au serveur vocal en composant le +33 442 605 303.

La plupart des banques exigent que cette opposition verbale soit ensuite confirmée, au plus vite, par écrit envoyé en recommandé avec AR ou remis au guichet contre récépissé auprès de votre agence, en indiquant le numéro d'enregistrement délivré par le centre d'opposition.

La carte bancaire mise en opposition est immédiatement inutilisable.

Parution: 07/2017
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Groupe Revue Fiduciaire 2017. Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.