Impression personnalisée

Sélectionnez les paragraphes que vous désirez imprimer

Immobilier

Des solutions de dernière minute contre le vol

Protéger votre maison pendant vos vacances

Les congés d'été sont une période propice aux cambriolages. Afin de partir en vacances en toute sérénité, plusieurs solutions existent pour faire surveiller votre logement: appartement ou maison, en ville ou en campagne.

Le nombre de cambriolages de résidence principale enregistrés en France en 2017 s'élève à 249 000, selon les statistiques du Ministère de l'Intérieur. Un chiffre en hausse de près de 2 % par rapport à 2016. Ajoutés aux quelque 264 000 tentatives d'effraction commises sur la même période, le bilan a de quoi effrayer même les plus insouciants à quelques jours des vacances estivales. Pour protéger votre maison pendant votre absence et éviter les mauvaises surprises à votre retour sans pour autant avoir à installer une alarme et des caméras, plusieurs solutions sont à votre disposition. La plus simple consiste à prévenir les forces de l'ordre de votre départ afin que celles-ci veillent sur votre logement durant vos congés.

Demandez à la police !

Dans le cadre de l'opération Tranquillité Vacances, la police et la gendarmerie proposent en effet aux particuliers qui en font la demande de surveiller gratuitement leur appartement ou leur maison à l'occasion de leur patrouille quotidienne. Pour ce faire, il vous faut remplir un formulaire disponible en ligne sur le site www.service-public.fr en précisant votre nom, votre période d'absence, l'adresse du bien à contrôler, l'existence ou non d'un système d'alarme, votre lieu de vacances et surtout le nom de la personne à contacter en cas d'anomalies. Une fois ce document complété, il vous suffit alors de le déposer 48 heures au minimum avant votre départ au commissariat ou à la gendarmerie dont dépend votre logement.

À noter: si vous habitez Paris et la petite couronne, vous ne pouvez vous inscrire à cette opération que par Internet sur le site de la Préfecture de Police de Paris (www.prefecturedepolice.paris).

Vigiles amateurs bénévoles

Autre possibilité : rejoindre gratuitement la communauté « Voisins Vigilants et Solidaires ». Fort d'environ 300 000 foyers, ce réseau social de voisinage accessible à partir de la plateforme www.voisinsvigilants.org permet à ses membres regroupés par quartier ou par ville d'être informés quasiment en temps réel du moindre événement inhabituel (véhicule ou individu effectuant un repérage, logement ouvert en l'absence de ses occupants...). Le principe est simple : dès lors qu'elle est inscrite sur le site et que son identité ainsi que son adresse ont été vérifiées par les administrateurs de la plate-forme, toute personne témoin d'un fait anormal peut le signaler via le site ou l'envoi d'un texto à un numéro de téléphone dédié. « L'alerte est alors aussitôt relayée auprès des particuliers concernés », explique Thierry Chicha, co-fondateur du dispositif. Mais attention, poursuit-il, « les Voisins Vigilants et Solidaires ne sont pas des gendarmes de quartier. À ce titre nous leur rappelons après chaque envoi d'alerte qu'ils ne doivent en aucun cas intervenir et qu'ils ne doivent pas oublier de prévenir également les forces de l'ordre ».

On fait semblant d'être chez vous

Plus sécurisant encore, mais payant cette fois (de 36 à 42 €/h TTC en moyenne), vous avez la possibilité de solliciter un service de surveillance temporaire pour donner l'impression aux éventuels cambrioleurs que votre logement est occupé. Autrement dit, de confier le soin à une société spécialisée de venir ouvrir vos volets le matin et les fermer le soir, relever le courrier, arroser vos plantes, s'assurer que l'électricité n'a pas été coupée et vérifier les possibles anomalies qui pourraient laisser croire à un repérage en vue d'un futur cambriolage... « L'idée est de faire vivre la maison ou l'appartement en l'absence de ses occupants afin de maintenir l'illusion qu'ils sont bien présents », détaille Charlène Desideri, responsable marketing et communication de l'entreprise Maison et Services qui propose ce type de prestation. Libre à vous de choisir la fréquence des passages (tous les jours, tous les deux jours, une fois par semaine...), le détail des services à effectuer et les dates d'interventions. Ainsi, pour deux passages (matin et soir) tous les mardis et vendredis du 26 juin au 13 juillet avec notamment arrosage des plantes en pots et jardinières à l'extérieur, contrôle des ouvertures et ramassage des lettres et autres colis, il vous en coûtera 254 € environ chez Maison et Services. Bonne nouvelle toutefois : si cette solution de prévention contre les cambriolages implique certes un budget conséquent, elle ouvre néanmoins droit à une réduction ou un crédit d'impôt selon les cas. « Il ne s'agit pas en effet d'un service de gardiennage, mais d'aide à la personne », rappelle Charlène Désideri. « En ce sens, la surveillance temporaire bénéficie d'un avantage fiscal égal à 50 % des dépenses engagées ».

Un retraité dans votre logement

Dernière solution enfin : confier les clés de votre logement à un homesitter. En d'autres termes, un particulier qui s'installe chez vous le temps de votre absence. Certaines entreprises comme Homesitting mettent ainsi en relation, moyennant finances (164 € la semaine, 291 € les quinze jours...), des futurs vacanciers avec des seniors sélectionnés au préalable après vérification notamment de leur identité, de leur statut de retraité, de leur police d'assurance et de leur casier judiciaire. « En revanche », insiste Nathalie Dubreuil, gérante de Homesitting, « le ou les seniors qui prennent possession du logement en l'absence de ses occupants habituels n'ont pas d'autre obligation que d'y dormir et d'y être présents plusieurs heures dans la journée, voire de s'occuper des animaux de la maison et d'arroser les plantes ». A vous maintenant de choisir la formule la plus adaptée pour partir en vacances l'esprit léger !

Surveiller à distance avec votre téléphone 

Vous pouvez désormais être averti, en temps réel, de toute tentative d'intrusion dans votre domicile grâce à votre smartphone. Pour ce faire, rien de plus simple : il vous suffit d'installer une ou plusieurs caméras dans votre logement et de les relier à votre box Internet via le Wi-Fi ou un câble Ethernet. Puis, de télécharger une application sur votre téléphone pour piloter à distance votre système de vidéosurveillance. Si vous ne souhaitez pas mettre en place des caméras dans votre logement, certains opérateurs comme Orange proposent de connecter une simple alarme à votre box et de vous informer par SMS, e-mail ou téléphone en cas de présence imprévue.

Parution: 07/2018
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Groupe Revue Fiduciaire 2018. Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.